Christchurch, une terre qui tremble

Christchurch Nouvelle Zelande Blog Voyage

Deuxième ville la plus grande du pays, Christchurch est aussi tristement célèbre pour les séismes qui l’ont touché en 2011. Aujourd’hui, la ville est toujours en reconstruction.

De Blenheim à Christchurch, en passant par Kaikoura, on s’était habitué à voir les routes en travaux et les cicatrices des séismes sur les paysages. Mais l’arrivée à Christchurch est encore plus saisissante. Toute la ville est en travaux, car en grande partie détruite en 2011 par deux gros séismes.

Christchurch Nouvelle Zelande Blog Voyage

Le centre, entre destructions et renouveau

Christchurch Nouvelle Zelande Blog VoyageÉpargné par Dame Nature, le Canterbury Museum est un immanquable. Gratuit, il retrace l’histoire néo-zélandaise, comme au musée Te Papa, mais pas que. Lorsque nous y sommes allés, une exposition de National Geographic avait lieu, sur les 50 plus belles photos du média. L’architecture du musée, très britannique, ne se loupe pas aux abords du très grand Botanic Garden. Il est très agréable de s’y promener, en plus d’être à deux pas du centre ville, où les cicatrices sont plus présentes. La principale église de la ville a été détruite. Un comble pour une ville dont le nom est Christchurch. Le street art est aussi très présent en ville, donnant aussi cette impression de renouveau.

Christchurch Nouvelle Zelande Blog Voyage

Et soudain, la terre trembla !

Nous avons aussi été jeter un coup d’oeil au Re:Start Mall, autrement appelé Container Mall. C’est l’un des premiers lieux à avoir rouvert en 2011, après le séisme. Un centre commercial fait de containers et de food trucks. Particulier et original mais plaisant, finalement. Les tremblements de la Terre font partie intégrante de l’histoire de la ville. Et de son quotidien.

Christchurch Nouvelle Zelande Blog Voyage

Credits photo : Citi.io

Alors que nous étions assis en plein centre-ville, la Terre s’est mise à bouger, à trembler sous nos pieds. Seul Michaël (ainsi que quelques piétons) l’a senti, pas Charlène. Un petit séisme de magnitude 4 venait de faire bouger toute une ville. Sans conséquence. L’avertissement est sans frais cette fois-ci et nous n’avons plus vraiment envie de revivre pareille sensation : nous ne sommes rien face à la nature.

La Péninsule de Banks en vue

Seule déception à Christchurch : l’International Antartic Centre. Nous étions très enthousiaste à l’idée d’y aller. Le prix nous a d’abord refroidi. L’expérience vécue à l’intérieur aussi : intéressant mais sans plus. Nous avons ensuite rouler aux alentours de cette grande ville qu’est Christchurch. Le port de Lyttleton est sympathique, la plage de Sumner – très fréquentée – l’est tout autant. Au-dessus de Sumner, justement, nous nous sommes laissés aller vers le Gouley Head Park. Après une bonne grimpe – notre Van d’Autan est solide, la vue sur Sumner, sa baie et la Péninsule de Banks nous émerveillait.

Cette péninsule est d’ailleurs notre prochaine étape !

Christchurch Nouvelle Zelande Blog Voyage

Christchurch Nouvelle Zelande Blog Voyage

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à BA PLA ! Ne ratez plus rien de nos voyages : recevez nos articles directement dans votre boite mail !