Les merveilles du Coromandel

Coromandel Cathedral Cove Blog Voyage

Après trois premières semaines en Nouvelle-Zélande entre Auckland et Mangapai, nous avons enfin réussi à acquérir l’objet de toutes nos attentions depuis notre arrivée : le van ! Sitôt acheté, nous sommes partis sur les routes du pays au long nuage blanc, avec pour première étape la péninsule de Coromandel.

Matarangi Voyage BlogLe Van d’Autan (référence à notre contrée française) a d’abord posé ses roues le long de Waiomu. Et bien lui en a fait, puisque nous avons assisté à un superbe coucher de soleil. Après avoir rendu visite au Square Kauri Tree, arbre typique du pays et tri-millénaire (!), nous avons mis les voiles sur Coromandel Town puis sur Matarangi Beach, où nous avons, une nouvelle fois, passé la nuit au bord de la mer. La sensation de liberté est absolue : aller au gré du vent de villages en villages, de plages en plages, de cartes postales en cartes postales. Les paysages sont merveilleux et ils sont surtout encore très sauvages. Là où on s’attendait à voir de nombreux restaurants, cafés et hôtels, n’apparaissent que des pâturages et des vaches. La nature a toujours ses droits ici, et ça fait beaucoup de bien de le voir.

De cartes postales en cartes postales

Nous avons ensuite parcouru la Mercury Bay, à Whitianga. Après avoir grimpé sur le Shakespeare Cliff, le sommet qui contemple la baie, nous avons pris le temps de nous arrêter sur la Cooks Beach. C’est sur cette longue plage (au second plan) que le navigateur James Cook a observé pour la première fois, en novembre 1769, le croisement de Mercure sur le Soleil, déterminant ainsi la position exacte de la Nouvelle-Zélande, pays qu’il venait de découvrir, sur la carte du Monde.

 

Le Pacifique s’offre à nous

Hot Water Beach. Plage renommée et populaire en Nouvelle-Zélande, plage magnifique sur laquelle prendre un bain à 60 degrés dans le sable est possible. Oui, oui, 60. La présence d’eau chaude d’origine géothermique crée des bains chauds naturels, lorsque l’on creuse un trou dans le sable à marée basse ! Nous l’avons testé, et nous l’approuvons ! C’est absolument terrible, d’autant plus quand l’Océan Pacifique peine à atteindre les 18 degrés.

Cathedral Cove Voyage Blog

Autre incontournable du Coromandel, la Cathedral Cove. C’était pour nous un des symboles de la Nouvelle-Zélande. C’était un rêve de le voir et nous l’avons vu sous un ciel bleu magnifique. Après 35 minutes de marche, la Cathedral Cove s’est offerte à nous. Nous avons pu la traverser (à marée basse !) avant de la contempler dans l’eau fraiche et claire du Pacifique. Un rêve éveillé !

Le retour sur Terre s’est fait en douceur, enfin, sur la plage de Whangamata, où nous avons passé, à 10m du sable blanc et des vagues, notre dernière nuit dans le Coromandel. Prochaine étape : Tauranga et Matamata !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à BA PLA ! Ne ratez plus rien de nos voyages : recevez nos articles directement dans votre boite mail !