Tongariro Alpine Crossing, la plus belle randonnée de Nouvelle-Zélande

Tongariro Nouvelle Zelande Blog Voyage

19,4km, 7h de marche, 900m de dénivelé positif et 1200m de dénivelé négatif, on peut le dire avec fierté : nous sommes arrivés au bout du Tongariro Alpine Crossing !

On le voyait, bien fier, derrière le Lac Taupo. Seuls quelques nuages venaient chatouiller ce massif devenu premier parc national de Nouvelle-Zélande, le quatrième au monde. Le Tongariro Alpine Crossing est d’ailleurs considéré comme l’une des plus belles randonnées du monde, et la plus belle du pays. Un incontournable, donc. Après une nuit blanche – il faisait extrêmement froid durant la nuit, nous voilà partis à la rencontre des monts Tongariro, Ruapehu et Ngauruhoe. Ce dernier est particulièrement connu des fans du Seigneur des Anneaux. Le volcan Ngauruhoe n’est autre que le Mordor, là où le fameux anneau doit être détruit.

Tongariro Nouvelle Zelande Blog VoyageTongariro Nouvelle Zelande Blog Voyage

« Etes-vous suffisamment préparé pour continuer ? »

7h45, départ. La première partie du trek est simple : 4 kilomètres de sentiers plats nous enfoncent dans le désert jusqu’aux Soda Springs et jusqu’au pied du volcan Ngauruhoe. Difficile d’imaginer que nous allons presque tutoyer le sommet du volcan dans quelques heures… Les difficultés commencent, d’ailleurs. Juste avant la première grosse difficulté et une montée très raide, un panneau nous demande si nous sommes suffisamment préparés pour continuer le trek. Réponse : oui (bon, on se demande bien ce qui nous attend, quand même) ! C’est raide, rocailleux, c’est volcanique. Le nombre de randonneurs présents ne facilite rien, c’est la rançon de la gloire…

Tongariro Nouvelle Zelande Blog Voyage

Du Cratère sud au Cratère rouge

Après 400m de dénivelé positif, nous arrivons au Cratère Sud, non sans mal. Nous en prenons plein les yeux : il n’y a rien, c’est le désert. Un désert de cailloux, de roches volcaniques. On se croirait dans le final du Seigneur des Anneaux, clairement. Nous sommes entre le Tongariro et le Ngauruhoe et avançons alors droit vers le Tongariro, par le Cratère rouge. C’est la deuxième grande difficulté, la plus pénible. 300m de dénivelé sur une courte distance. Nos pieds glissent, nos mollets grincent et la respiration se fait pressante. Le vent qui souffle fort nous gèle le corps… mais quel pied ! La vue est somptueuse, on en a le souffle coupé. C’est aussi peut-être à cause de cette montée interminable…

Tongariro Nouvelle Zelande Blog Voyage

Le Cratère rouge et les lacs Emeraude : wow !

Le Cratère rouge se tient désormais là, en haut de cette ascension de trois heures. La vue est imprenable et nous regardons presque dans les yeux le « Mordor« . La vue à 360° nous permet aussi de voir – enfin ! – les trois lacs Emeraude et le Blue Lake. Décor de carte postale. La suite du trek sera désormais sur plat ou en descente. La première descente, vers les lacs, est d’ailleurs très glissante et quelque peu éprouvante pour les cuisses. L’odeur d’oeuf pourri – la même qu’à Rotorua – est aussi présente, puisque ces terres sont toujours en activité.

Tongariro Nouvelle Zelande Blog Voyage

Tongariro Nouvelle Zelande Blog Voyage

Longue descente, très longue

Une fois les quatre lacs passés, 1000m de dénivelé négatif nous attendent. Sachez que c’est long, très long. La dernière heure a peut-être été, paradoxalement, la plus éprouvante. Les cuisses nous brûlaient, et la fatigue de la marche combiné à la nuit blanche que nous venions de passer était de plus en plus importante. Cette dernière heure est aussi la moins intéressante : on passe du désert à une forêt dense, sans rien à voir. Ca y est, on y est, on l’a fait. Après presque 7 heures de randonnée, nous sommes venus à bout du Tongariro Alpine Crossing !

Après ça, rassurez-vous, on a bien dormi !

Tongariro Nouvelle Zelande Blog Voyage

Tongariro Nouvelle Zelande Blog Voyage

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à BA PLA ! Ne ratez plus rien de nos voyages : recevez nos articles directement dans votre boite mail !