Zealandia, un sanctuaire pour la nature

Zealandia Nouvelle Zélande Blog Voyage

A Wellington pour les fêtes, nous parcourons la (très) charmante capitale néo-zélandaise de long en large. Il y a quelques incontournables, tel que l’éco-sanctuaire Zealandia. Un lieu sauvage où les oiseaux endémiques siègent, à deux pas du centre-ville.

On aurait préféré démarrer cet article avec le film que nous avons vu en préambule de la visite de ce sanctuaire. Il nous contait l’évolution de la faune et de la flore néo-zélandaise lors de l’arrivée des colons polynésiens, puis européens. Passionnant et saisissant. A son arrivée, l’Homme a tout détruit, autant les forêts par le feu, que la faune par les coups et par les espèces qu’il a amené sur ces terres (rats, opossums, chats, etc.) L’Homme est à l’origine de la disparition de bien des espèces et ce film, centré sur la Nouvelle-Zélande, le montre parfaitement.

Un objectif sur 500 ans !

Ainsi est né Zealandia, un éco-sanctuaire sauvage de 225 hectares unique au monde, à Wellington. Cet espace naturel protégé a pour but de préserver de nombreuses espèces endémiques du pays, d’y restaurer la biodiversité ainsi que l’apparence qu’avait la nature avant l’arrivée des colons et des prédateurs. Un objectif sur… 500 ans ! Avant de pénétrer dans ce sanctuaire et de s’y balader, l’exposition à l’intérieur du bâtiment est géniale et permet de sensibiliser au mieux le public sur la terre que nous foulons.

ZEALANDIA BLOG VOYAGE NOUVELLE ZELANDE

« Ce qui est donné par la terre doit revenir à la terre »

De nombreux chemins et parcours sont disponibles au sein de Zealandia. Le chemin principal permet d’explorer la forêt, le lac et de voir de très nombreuses espèces d’oiseaux, d’insectes et de reptiles. Parmi eux, notre rencontre avec un « takahe » nous a émerveillé, tout autant que la vision, aidé de jumelles, de nombreux « pied shag », perchés sur les arbres au bord du lac. Nous n’avons malheureusement pas croisé de « kiwis » mais avons pu observer les nombreux « kaka », « kakariki » et « hihi » voler et s’amuser à toute vitesse entre les branches et les visiteurs, en toute quiétude, à l’abri des prédateurs. Nous avons aussi pu observer de nombreux reptiles, dont le célèbre « tuatara ».

Nous avons ainsi passé deux heures au sein de cette réserve sauvage et très reposante. Une balade tranquille au milieu de la faune et de la flore généreuse de la Nouvelle-Zélande. Quelque part sur cette planète, la nature essaie de reprendre ses droits, tranquillement, et bien aidé par l’Homme, cette fois-ci.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à BA PLA ! Ne ratez plus rien de nos voyages : recevez nos articles directement dans votre boite mail !